Association Française pour l’Histoire et l’Étude du Papier et des Papeteries
Accueil > Actualités > Rencontres papetières en Vendômois

Conférences

Rencontres papetières en Vendômois

le samedi 3 octobre 2015 à Naveil 41100

Une cinquantaine d’auditeurs, membres de la Société archéologique, scientifique et littéraire du Vendômois (S.A.V.) ou de l’AFHEPP, se sont réunis le samedi 3 octobre au Moulin de Varennes à Naveil, proche de Vendôme.
Le site est un ancien moulin à blé, restauré et utilisé par l’Entreprise Minier, propriétaire, en salle de réunions et de conférences. Le Loir fait tourner une turbine génératrice d’électricité. Dans le champ voisin, quelques ânes s’approchent des visiteurs …

Le premier conférencier ne parle pas vraiment de papier mais il pose l’environnement :
Jean-Claude Pasquier, secrétaire honoraire de la S.A.V., décrit et explique, grâce à de nombreuses cartes, le réseau complexe des eaux fluviales du Loir à Vendôme avec ses passerelles, ses tanneries, ses lavoirs et bien sûr ses moulins et son évolution au cours du temps : Le Loir à Vendôme : une longue et passionnante histoire

Puis Benoît Dufournier, chercheur, membre honoraire du Centre André Chastel à Paris, secrétaire de rédaction à l’AFHEPP, étend sa recherche tout au long du Loir et évoque les moulins papetiers qui l’ont jalonné. De nombreuses recherches dans les Archives lui ont permis de découvrir une activité dans ce domaine dès la fin du XVe siècle. Il en dénombre 53 à la fin de la guerre et seulement 3 aujourd’hui. Le papier en Vendômois depuis le XVIe siècle , les sites, les hommes.

Denis Peaucelle, ancien conservateur au Musée du Papier à Angoulême et Président de l’AFHEPP, s’intéresse aux assignats de la Révolution et a étudié un rapport présenté en 1793 par Pierre Antoine Lavoisier. Il commence par présenter le scientifique qui vivait à cette époque dans le Loir et Cher. Puis il décrit les étapes de ce rapport et compare les innovations préconisées par Lavoisier pour la fabrication des assignats avec l’état des connaissances de l’époque sur le papier, les filigranes, la protection fiduciaire des documents. Lavoisier et les assignats, étude du rapport diffusé par le Bureau de consultation des Arts et Métiers en 1793 portant sur le choix des papiers destinés aux assignats.

Claire Bustarret, codicologue à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS), nous explique tout d’abord les particularités de son métier : étudier les corpus de grands écrivains à travers les supports utilisés pour leurs manuscrits et particulièrement le papier et les filigranes. Ces recherches peuvent permettre de dater des documents, notes, lettres, brouillons qui ne le sont pas et de mieux comprendre la démarche de l’auteur. Savants et hommes de lettre : le papier comme instrument de travail (XVIIIeXIXe siècles) .

Bruno Guignard, conservateur du fonds patrimonial, Bibliothèque Abbé Grégoire à Blois, énumère les pièces les plus importantes de la bibliothèque de Monseigneur de Thémines, archevêque à Blois. Par la description des ouvrages, leur intérêt à l’époque, la qualité de leurs reliures il nous explique que les choix de l’archevêque correspondent à un désir personnel de lecture et non à une accumulation d’ouvrages réputés, et ils prouvent ainsi sa qualité de grand bibliophile. Monseigneur de Thémines (1752-1829), un bibliophile des Lumières

Jean-Jacques Loisel, historien, nous raconte une partie de l’enfance de Balzac lors de son passage au collège de Vendôme de 1807 à 1813. Durant cette période, il écrivit un premier roman qui nécessita déjà énormément de papier ! Balzac à Vendôme ou la naissance d’un « mangeur de papier »

Louis André, maître de conférence à l’Université Rennes II, secrétaire de l’AFHEPP, décrit les papeteries industrielles de la grande région autour de Vendôme dont une est encore en activité. Il développe leurs histoires, leurs activités commerciales, leurs débouchés, leurs spécialités. Papeteries vendômoises (XIXe-XXe siècles).

Bernard Jiquel, ancien directeur de l’imprimerie des Presses Universitaires de France (PUF) narre les débuts de la maison d’édition Actes Sud à la fin des années 1970 et leurs recherches sur une qualité de papier en particulier (vergé) pour imprimer leurs ouvrages, et sur un format attractif mais peu rentable. Un « vergé » pour les premiers titres d’un jeune et grand éditeur.

Les compte rendus de ces interventions seront publiés dans le Bulletin de la S.A.V. en 2016.

L’AFHEPP remercie l’entreprise Minier et les membres de la S.A.V. pour leurs soutien et participation active au bon fonctionnement de cette journée.

info portfolio

Rencontre papetière en Vendômois Benoît Dufournier Claire Bustarret et Elie Savatier, fondateur du Moulin de Paillard à (...) Denis Peaucelle, François Banière, Benoît Dufournier
AFHEPP - Association régie par la loi du 1er juillet 1901 - n° SIRET : 508 307 675 00019 | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0